T comme Ttoro

À chaque localité correspond sa spécialité culinaire. Pour Saint-Jean-de-Luz, la soupe de poisson ravit les papilles des touristes et des locaux. Ce savoureux mets s’appelle le Ttoro. C’est en fait un plat régional typique du Pays Basque, mais les habitants de Saint-Jean-de-Luz en font une fête annuelle.

Le Ttoro, un plat traditionnel basque à l’honneur à Saint-Jean-de-Luz

En septembre, on célèbre le Ttoro sur cette ville côtière des Pyrénées Atlantiques. Des concours gastronomiques sont organisés dès le mois d’août. La proclamation des résultats se déroule le jour J. Un défilé folklorique sous les airs des bandas est au programme. Les bandas, ces fanfares ambulatoires typiques du sud-ouest de la France, animent l’événement. On raconte que le Ttoro se préparait jadis en pleine mer ou au village des pêcheurs avec, comme ingrédients, les restes des poissons de la journée. C’était un peu comme la traditionnelle pizza italienne qui utilisait les restes pour en faire une recette typique du pays. Aujourd’hui, la classe du Ttoro a pris de la hauteur. On utilise désormais des poissons dits « nobles » dans ses recettes dont les principaux ingrédients varient chaque saison.

Présentation d’un plat de Ttoro

Cette soupe typique de la Côte basque est assez épaisse. Elle se rapproche d’un ragoût. Toutes les espèces de poisson de la saison s’y mélangent, à savoir la lotte, le merlu et le congre. Cerise sur le gâteau, quelques fruits de mer comme les moules et les langoustines sont permis pour enrichir la préparation. On choisit les moyens morceaux ou les plus petits, car les morceaux entiers, donc, les plus gros, on va les mijoter avec de la sauce tomate, assaisonnée d’ail et de piment d’Espelette.

Les ingrédients et la recette pour réaliser le Ttoro

Pour préparer un bon Ttoro comme celui qu’on se permet de savourer dans un petit port basque sans se prendre la tête, vous aurez besoin de :

  • 4 tranches de merlu
  • 4 tranches de rascasse
  • 4 morceaux de lotte
  • 1 grondin
  • 1 vive
  • 4 langoustines
  • 500 g de moules
  • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 verre de vin blanc
  • Du piment d’Espelette en poudre.

Faites couper ou découpez le grondin et la vive en quatre.

Prenez le soin de bien nettoyer les poissons. Gardez la tête et la queue pour le fumet.

Utilisez une cassolette en terre pour cuire votre Ttoro.

Versez donc l’huile dans la cassolette et faites-la chauffer.

Faites revenir les poissons, versez-y le fumet, puis les langoustines et les moules, ensuite le vin blanc, et terminez par le piment d’Espelette.

Faites attention quand vous salez, car le poisson peut contenir déjà un peu de sel.

Passez alors à la cuisson. Celle-ci durera 10 minutes à l’étouffée.

Vous servirez votre Ttoro avec des croûtons de pain assaisonnés d’ail.

Quelques conseils et recommandations pour terminer : Le secret de la saveur du Ttoro se trouve dans la confection du fumet ou du jus de poisson. Enfin, on ne fait pas trop cuire le merlu. C’est très important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *